Traduire Józef Kraszewski

Les éditions du Bug se proposent de traduire et de publier un roman de l’écrivain polonais Józef Kraszewski (1812-1887) qui n’a jamais été traduit en langue française : Szalona (titre français : Une Folle).

Pour réaliser cette traduction, l’éditeur a recourt au financement participatif : vous pouvez visiter la page du projet et ainsi en savoir plus sur la vie et l’oeuvre de Józef Kraszewski.

Voici un extrait de cette présentation biographique, qui ne peut manquer de rendre l’homme sympathique :

Jòzef Kraszewski avait en effet été rédacteur en chef de la revue, Gazeta Polska. Il s’efforçait ainsi de démontrer que la Pologne, quoique rayée de la carte géopolitique, existait bel et bien. Il voulait aussi ouvrir les Polonais à l’esprit de la littérature en Europe et il signa donc avec Victor Hugo une convention pour la publication en feuilleton des Misérables.
A ceux de ces compatriotes qui ne manquèrent pas de lui faire alors le reproche de travailler pour une revue juive, Kraszewski avait déclaré en substance :
«Pour moi, il n’y a pas les juifs d’un côté et les Polonais de l’autre. Il n’y a que des citoyens polonais épris de liberté. »

Kraszewski entretenait aussi une correspondance assidue avec un certain Henri Beyle et, bien avant que ses compatriotes ne s’en persuadent, assurait que celui qui signait sous le nom de Stendhal ferait date dans l’histoire de la littérature.

Jòzef Kraszewski

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire