Auschwitz : la ville et le site

Les éditions La Découverte publient un ouvrage de Tal Bruttmann, historien travaillant sur sur les politiques antisémites en France pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que sur la « solution finale ». Auschwitz explicite les spécificités du lieu lui-même, son organisation. Pourquoi les Nazis ont-ils choisi cette ville polonaise pour installer cette gigantesque entreprise meurtrière ?

« Auschwitz est devenu le symbole à la fois des camps de concentration et de l’assassinat des Juifs, occupant aujourd’hui une place centrale tant d’un point de vue mémoriel qu’historique. Marqué par le gigantisme, qu’illustrent en premier lieu les chiffres – 1,3 million de personnes y ont été acheminées depuis toute l’Europe, dont 1,1 million y sont mortes -, le site fut à la fois le plus important des camps de concentration et le plus meurtrier des centres de mise à mort de la « solution finale ».
Pourtant, il s’agit d’un lieu d’une rare complexité, qui n’est pas limité au camp de concentration, mais est constitué d’une multitude d’espaces – camps de concentration, centre de mise à mort, industries de tous types – articulés autour de la ville d’Auschwitz, désignée par le régime nazi pour devenir un modèle de développement urbain et industriel au sein du IIIe Reich.
C’est dans cet espace que se sont croisées et concentrées politiques répressives contre différentes catégories de populations (Polonais, Tsiganes, Soviétiques…), politiques d’assassinat, dont la plus importante fut celle menée contre les Juifs, mais aussi politiques de colonisation et de développement industriel, conférant à Auschwitz une dimension sans égale » (présentation de l’éditeur).

Auschwitz_Bruttmann (1)

Auschwitz, Tal Bruttmann, La Découverte (collection Repère), janvier 2015

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire